La loi El Khomri abolit le Code du Travail. Balayons-la ! (69 articles)

vendredi 30 décembre 2016.
 

- D) Tous en lutte jusqu’à l’abrogation !

- C) Articles d’analyse de la loi

- B) El Khomri veut abolir le Code du Travail

- A) La loi El-Khomri contre les salariés, contre la république

Notre rubrique concernant la loi anti-travail et les luttes contre elle en cliquant sur l’adresse URL :

http://www.gauchemip.org/spip.php?r...

Elle comprend sept sous-rubriques :

- Etude de la loi http://www.gauchemip.org/spip.php?r...

- Mobilisations Juin 2016 http://www.gauchemip.org/spip.php?r...

- Mobilisations Mai 2016 http://www.gauchemip.org/spip.php?r...

- Mobilisations avril 2016 http://www.gauchemip.org/spip.php?r...

- Mobilisations mars 2016 http://www.gauchemip.org/spip.php?r...

- Nuit debout http://www.gauchemip.org/spip.php?r...

- Répression http://www.gauchemip.org/spip.php?r...

D) Tous en lutte jusqu’à l’abrogation

Communiqué commun CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL (15 avril 2016)

Mobilisations étudiantes et lycéennes les 14, 20 et 28 avril 2016

Valls essaie de faire taire la jeunesse : la mobilisation continue !

Toujours plus debout ! (Eric Coquerel, PG)

Loi « travail » : sept syndicats appellent à une nouvelle journée de grève et de manifestations le 28 avril

« Essoufflé », le mouvement social contre la loi El Khomri  ?

La loi travail, apothéose d’un quinquennat (Nous ne revendiquons rien, Frédéric Lordon)

9 avril 2016 : La mobilisation reste très forte

Appel pétition de NUIT DEBOUT

La Nuit Debout prend de l’ampleur (par Rollingstone.fr)

Loi El Khomri : Ils céderont

Nuit debout, le rêve éveillé d’une convergence des luttes

Appel intersyndical SANTE CGT, FO, Solidaires... pour le 9 avril 2016

Nuit Debout : Repousser avril pour ce mai qui vient !

Loi El Khomri Répression contre des lycéens de Millau

5 et 9 avril « Obtenir le retrait du projet de loi travail et conquérir de nouveaux droits sociaux »

Nuit debout sur la Place de la République à Paris

STOP aux violences policières. Elles sont indignes, injustifiées et antidémocratiques !

1 200 000 manifestants ce 31 mars

Police : « Des enfants chassés comme des animaux »

31 mars Vers une mobilisation « jamais vue depuis longtemps »

L’Union Nationale Lycéenne appelle à se mobiliser le 31 mars

31 mars : l’UNEF appelle les jeunes à manifester contre le projet de Loi Travail et pour faire entendre leur voix !

Les journalistes en grève et dans la rue ce 31 mars

31 mars : 24 manifestations en Midi-Pyrénées Languedoc Roussillon

Plus de 200 manifestations ce 31 mars (lieu, heure...)

Manifestations du 31 mars : Tous ensemble ! Communiqué commun CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Le PG appelle à se mobiliser largement pour la grande journée du 31 mars

Le 31 mars, jour du peuple insoumis (Jean-Luc Mélenchon)

Le coup de poing policier sur un lycéen français fait le tour du monde par le net

Le 31... On bloque tout. Appel de syndicalistes

24 mars Mobilisation et manifestations (Appel de la coordination nationale étudiante)

Violences policières honteuses contre les jeunes manifestants ce 24 mars

17 mars 2016 : La montée en puissance du mouvement jeune continue

Jeunes : Ils ne lâchent rien

17 et 24 mars Déclaration commune CGT, FO, FSU, Union syndicale Solidaires, UNEF, UNL, FIDL

Valls échoue au rattrapage face aux mouvements de jeunesse

Retrait du projet de loi El Khomri - Le combat continue ! (appel CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL)

Valls a reculé d’un pas...

Contre la loi Travail, les jeunes gagneront ! (réseau jeune du Parti de Gauche)

68% des jeunes contre la loi El Khomri

9 mars 2016 : Cette fois, ça déborde (PG)

Un 9 mars intergénérationnel d’indignation, de revendications, et de très fortes mobilisations (CGT)

Échos de la mobilisation du 9 mars (NPA)

La marée monte contre la loi Sans travail

Loi Travail On vaut mieux que ça (vidéo réalisée par des jeunes)

LES INSOUMIS EXIGENT LE RETRAIT DE LA LOI EL KHOMRI !

Appel des organisations de jeunesse pour le 17 mars

Place au temps de l’action collective : réussir les 9, 17, 24 et 31 mars !

Préavis de grève de l’Union Générale des Fédérations de fonctionnaires CGT pour le 9 mars

Les cheminots en grève ce 9 mars

Loi Travail : Mélenchon continue de demander le « retrait total »

C) Articles d’analyse de la loi

La loi travail décortiquée (Robert Mascarell, PG12)

La loi El Khomri c’est la faute à l’Europe. Le 9 avril, on dit « non » !

27 raisons d’exiger le retrait du texte Valls - El Khomri

Allemagne, Espagne, Italie : manipulation et réalité des réformes du droit du travail

Projet El-Khomri et oppression des femmes au travail

Pourquoi faut-il exiger le retrait de la loi travail El Khomri ?

Le projet El Khomri  : un gage de Hollande à Merkel  ?

Loi Travail : les fioritures disparaissent, le fond reste

El-Khomri : Le code du travail à la moulinette. La preuve par les textes

Loi El Khomri : pour un retrait total et définitif (Jean-Luc Mélenchon)

Contre le projet de loi travail : L’humour avec nous !

Défendons les droits économiques et sociaux ! (Ligue des Droits de l’Homme)

La réforme du Code du travail ne fera pas loi ! (fondation Copernic)

Le code du travail est né pour défendre les droits de l’homme dans l’entreprise (vidéo)

Le burnout de la ministre du travail est une "affaire domestique" (CNT)

La FSU appelle à participer aux manifestations et initiatives du 9 mars

Loi Valls El-Khomri : En d’autre temps on aurait parlé d’esclavagisme !

La loi (travail) du retour au passé

Loi El-Khomri « La plus importante contre-révolution depuis un siècle » (Gérard Filoche, PS)

Le droit collectif n’est pas l’ennemi de l’emploi. Déclaration intersyndicale CFDT, CFE - CGC, CGT, FSU, UNION SYNDICALE SOLIDAIRES , UNSA, UNEF, UNL, FIDL

La loi travail annonce la déchéance sociale des familles des salariés (Jean-Luc Mélenchon)

Pétition : 1275632 signataires contre la loi El Khomri Et vous ?

Loi El-Khomri « Le gouvernement esclavagise les salariés » (video de JLM)

Un gouvernement dit « de gauche » va faire ce que des gouvernements de droite n’ont jamais osé...

Avec Hollande Valls : Travaillez plus pour gagner moins ! (Jean-Luc Mélenchon)

Putsch contre le droit du travail. C’est décidé, le Medef adhère au PS ! LR hésite...

CONTRE L’ASSASSINAT DU CODE DU TRAVAIL, DECLENCHONS L’INSOUMISSION ! (PG)

B) El Khomri veut abolir le Code du Travail (Parti de gauche)

Après la loi de Sécurisation de l’emploi, la loi Macron, la loi Rebsamen, le gouvernement poursuit son activisme législatif contre le code du travail et a déjà annoncé qu’il était prêt une fois de plus à utiliser le 49-3 pour imposer la loi El Khomri.

Le Parti de Gauche exige le retrait de ce projet de loi, qui compte notamment plafonner les indemnités prud’homales de licenciements, étendre la durée maximale du travail à 60 heures par semaine, faciliter les licenciements économiques, mettre fin aux paiements des heures d’astreinte, autoriser l’employeur à baisser les salaires sans l’accord des salariés concernés et sans raison économique, etc.

A terme, l’objectif du gouvernement et du patronat dont il défend exclusivement les intérêts est la fin du code du travail, l’ensemble de ses dispositions étant renvoyé à la négociation d’entreprises. Alors que la crise économique ne fait que s’aggraver, il faudrait au contraire reconstruire un code du travail protecteur des salariés sur l’ensemble du territoire et établir la citoyenneté dans l’entreprise. Cela ne sera possible qu’en mettant le peuple lui-même au pouvoir en 2017.

Guillaume Etiévant, Secrétaire National du Parti de Gauche à l’économie et au travail .

Source : https://www.lepartidegauche.fr/comm...

A) La loi El-Khomri contre les salariés, contre la république

Si cette loi entre dans les faits :

- le concept politique de "gauche", jusqu’à présent globalement associé à des progrès (temps de travail, droit du travail, retraite, sécurité sociale...), deviendra synonyme de la plus importante régression sociale connue par notre pays depuis un siècle.

- le lien entre gauche et mouvement ouvrier sera cassé définitivement par le caractère monstrueux et mesquin de nombreuses mesures rédigées par des têtes d’oeuf qui n’ont jamais travaillé dans une entreprise comme salariés : suppression du congé pour décès d’un proche, fin du repos minimum de 11 heures groupées par plage de 24h, limitation des indemnités en cas de licenciement illégal, temps d’astreinte décompté des temps de repos, possibilité unilatérale du patron de baisser les salaires, droit à diminuer à presque rien le coût des heures supplémentaires, droit d’une entreprise à imposer un plan social de licenciement sans avoir de difficultés économiques...)

- aucune personne ne l’ayant pas durement et publiquement combattue n’aura le droit de se prétendre républicain. En effet, depuis les premiers débuts de la République romaine, la république est un régime politique dans lequel le peuple dispose de moyens légaux de protection face aux dominants économiquement, face aux propriétaires des moyens de production.

- les 23 millions de salariés de notre pays vont être pris dans une pente savonneuse d’effondrement rapide de leurs conditions de travail, de leurs conditions de vie. Plusieurs mesures, rappelées ci-dessus, apparaissent comme une abomination mais l’essentiel est ailleurs, dans le renversement des normes qui placerait l’accord d’entreprise au-dessus de la loi. En effet, nous savons tous que les salariés d’une entreprise ne sont pas en position de force dans l’entreprise en raison du rapport patronal de domination imposé par la loi, surtout si un prétendu "référendum" peut réduire à zéro le rôle des syndicats.

Pour conclure, voici le point de vue de Gérard Filoche (inspecteur du travail en retraite, membre du Bureau national du PS). Je le partage : « Nous sommes face à la plus importante contre-révolution depuis un siècle. C’est une attaque à la bombe thermonucléaire contre l’ancien Code du travail. Depuis un siècle, le droit du travail s’est construit pour permettre de protéger les salariés contre les exigences des entreprises et de l’économie. Et voilà qu’ils font l’inverse, ils nous ramènent au statut de loueurs de bras, de tâcherons, de soumis sans droit. C’est la casse de la grande tradition de reconnaissance du salariat comme moteur de la production des richesses. »

Jacques Serieys


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message