15 février 1794 : le drapeau bleu, blanc, rouge devient l’emblème national français

mardi 24 octobre 2017.
 

Le 27 pluviôse An II (15 février 1794), la Convention décide par décret que ’’le pavillon et le drapeau National seront formés des trois couleurs Nationales disposées en trois bandes égales de manière à ce que le bleu soit attaché à la garde du pavillon, le blanc au milieu et le rouge flottant’’.

1) Pourquoi ces 3 couleurs bleu, blanc, rouge ?

Le drapeau rouge servait à prévenir la population d’un grand péril avant 1789. Lors de la Révolution française, la loi du 20 octobre 1789 prévoit son déploiement pour annoncer une intervention imminente des troupes. Le rouge est repris par le peuple parisien face à Louis XVI pour symboliser la Révolution et la patrie en danger. Il apparaît surtout comme le drapeau des sans-culottes ; ainsi, lors de l’insurrection du 10 août 1792 (prise du palais des Tuileries) les sectionnaires des quartiers et faubourgs arborent tous des bonnets rouges en signe de reconnaissance.

10 août 1792 La prise des Tuileries engage la 2ème phase de la Révolution française, portée par le peuple

Les couleurs bleu et rouge symbolisaient la Ville de Paris, en particulier depuis la révolte bourgeoise d’Etienne Marcel en 1358.

Durant les guerres de religion, le blanc est la couleur des protestants. Henri IV l’impose comme signe de commandement après son accession au trône. De 1638 à 1790 le drapeau royal devient donc blanc, comme le pavillon de la marine.

Les historiens réactionnaires (particulièrement ceux de tradition royaliste) mettent en avant le fait que le manteau royal français était de couleur bleu azur parsemé de fleurs de lys et que l’oriflamme rouge était celui de Hugues Capet.

Il n’y a évidemment aucun lien entre ces deux faits et le drapeau bleu blanc rouge naît de la révolution française. Par contre, il est vrai que les trois couleurs bleu, blanc, rouge, bénéficiait d’une certaine faveur dans les milieux avancés depuis la victoire des insurgents américains.

2) Comment se sont imposées ces 3 couleurs durant la révolution française ?

Mi-juillet 1789, le roi de France Louis XVI fait venir plusieurs régiments sur la capitale pour mater le peuple et les députés.

La population prend peur, des groupes se forment, des heurts éclatent. Pour défendre les progrès démocratiques et sociaux déjà obtenus, des milliers de Parisiens arborent la cocarde bleu et rouge comme emblême de reconnaissance.

14 juillet 1789 : la prise de la Bastille symbolise la fin définitive de la monarchie "absolue" et l’accélération du processus populaire révolutionnaire

Autour du 14 juillet, les trois couleurs se popularisent, peut-être en raison du fait qu’elles étaient celles du costume des Gardes-françaises.

Le 17 juillet 1789, Louis XVI constate sa défaite, éloigne les régiments et se rend à l’Hôtel de Ville de Paris et en accepte une cocarde tricolore.

Les trois couleurs flottent sur les hampes de la fête de la fédération le 14 juillet 1790.

Le 20 mars 1790 la Constituante décrète que "lorsque les officiers municipaux seront en fonction, ils porteront pour marque distinctive une écharpe aux trois couleurs de la nation : bleu, rouge et blanc".

Le 21 octobre 1790, l’Assemblée décide que le pavillon national de marine sera blanc avec un quartier tricolore.

Le 27 pluviôse An II, la Convention décrète le drapeau tricolore, emblème national. Le peintre David prend en charge son dessin « bleu au mât, blanc au centre, et rouge flottant ».

David ou le néoclassicisme jacobin

3) Comment s’est imposé le drapeau bleu, blanc rouge ?

En 1815, les armées royales de toute l’Europe envahissent la France et installent le roi Louis XVIII sur le trône. Le drapeau blanc redevient la bannière du royaume.

De 1815 à 1848, les héritiers des Montagnards et les premiers socialistes français hésitent entre le drapeau tricolore et le drapeau rouge. Durant la révolution de 1848, le drapeau rouge est déployé comme emblème du mouvement ouvrier et des partisans de la république sociale.

Le drapeau rouge de la République sociale, drapeau ouvrier socialiste communiste, étendard du genre humain

Cependant, le gouvernement provisoire impose le tricolore comme drapeau national. Parmi les arguments avancés, notons :

- ceux de Ledru-Rollin pour « le drapeau de la Convention, le drapeau qui a guidé les citoyens aux premières batailles de la République contre les rois coalisés ! » C’est ainsi que le décret de la veille proclamant le drapeau tricolore fut maintenu.

- ceux du poète Alphonse de Lamartine, ministre des affaires étrangères « ... L’Europe ne connaît que le drapeau de ses défaites et de nos victoires dans le drapeau de la République et de l’Empire. En voyant le drapeau rouge elle ne croira voir que le drapeau d’un parti ! C’est le drapeau de la France, c’est le drapeau de nos armées victorieuses, c’est le drapeau de nos triomphes qu’il faut relever devant l’Europe. La France et le drapeau tricolore c’est une même pensée, un même prestige, une même terreur, au besoin, pour nos ennemis ! Citoyens, pour ma part, le drapeau rouge, je ne l’adopterai jamais, et je vais vous dire pourquoi je m’y oppose de toute la force de mon patriotisme. C’est que le drapeau tricolore a fait le tour du monde avec la République et l’Empire, avec vos libertés et vos gloires, et que le drapeau rouge n’a fait que le tour du Champ-de-Mars, traîné dans le sang du peuple. »

Le drapeau rouge réapparaît à la tête des résistants au coup d’État de 1851

2 au 13 décembre 1851 : Coup d’état de Napoléon III et résistances populaires

Il flotte à nouveau à la tête des bataillons puis des barricades de La Commune en 1871.

Dans les années 1870 à 1878, le refus des légitimistes d’accepter le drapeau tricolore (considéré comme marqué par le sang de Louis XVI) empêche la restauration d’un roi sur le trône de France malgré un majorité pour cela à l’Assemblée.

Avec les victoires électorales des républicains dans les années 1878 à 1885, le drapeau tricolore s’impose comme le confirment les constitutions de 1946 et 1958.

Jacques Serieys

Sarkozy, Royal, Besancenot, la Marseillaise, le drapeau et la Nation dans la campagne des présidentielles (article du 7 avril 2007)


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message