28 février 1933 L’Allemagne devient un immense camp de concentration

lundi 20 août 2018.
 

Bien souvent, le nazisme est réduit à une prétendue "folie" d’Hitler et à la shoah.

Or, par exemple, Paul von Hindenburg, qui signe les décrets d’état d’urgence le 28 février 1933, a été élu président de la république en 1932 face à Hitler sur sa droite (NSDAP) et Thälmann (communiste) sur sa gauche.

Or, par exemple, le patronat allemand lui-même finance les paramilitaires d’extrême droite (dont les nazis) depuis le début du siècle et surtout depuis la fin de la Première guerre mondiale.

Allemagne Pourquoi et comment le patronat a fondé le fascisme ?

Allemagne 1931 1932 Patronat, armée et droite marchent au nazisme

Or, par exemple aussi, l’armée allemande elle-même a joué un rôle décisif dans la naissance du parti nazi.

12 septembre 1919 : Hitler est chargé par l’armée de construire le futur parti nazi

Politiciens de droite, patronat et généraux ont collaboré pour préparer la mis en place d’un pouvoir dictatorial, avec, si nécessaire, Hitler à sa tête.

11 octobre 1931 Front de Harzburg (nazis, droite, patrons, militaires...)

Même Wall Street (grandes entreprises américaines) et la City (grand capital et grandes entreprises anglaises) ont aidé à l’arrivée au pouvoir d’Hitler.

De New-York à Berlin... Big Business avec Hitler

BUSH HITLER Deux noms souvent associés dans l’histoire du fascisme

1) Le décret du président Hindenbourg "Protection de l’Etat et du peuple"

Elu en avril 1932 avec le soutien de la droite (libéraux, Parti catholique Zentrum) et du Parti social-démocrate, le maréchal Hindenbourg s’est toujours positionné politiquement comme un ultra-conservateur.

Il bénéficie par ailleurs de l’appui du grand capital international. Aussi, ces décisions dictatoriales ne vont provoquer aucune réaction significative des Etats Unis et de la Grande Bretagne.

Hindenbourg prend rapidement trois décisions qui basculent l’Allemagne vers l’extrême droite :

- la démission imposée du premier ministre Brüning et son remplacement par le monarchiste catholique Von Papen, très proche des grands propriétaires et du grand patronat

- la légalisation des SA et SS nazis

- la convocation de nouvelles élections législatives

Le décret qu’il signe le 28 février 1933 installe l’Allemagne dans la dictature :

- confère un statut de police auxiliaire (Hilfspolizei) à la SA et SS sur l’ensemble du territoire allemand. Les 50000 nazis les plus extrémistes, ayant déjà souvent sur les mains du sang de militants de gauche ou syndicalistes, se voient donc félicités et payés par l’Etat pour continuer leur besogne. Ils forment la "Polizeihilfstruppe", Troupe de police auxiliaire.

- légalise la détention préventive de tout opposant politique jugé dangereux pour le pouvoir en place droite - extrême droite

- supprime toutes les libertés constitutionnelles et droits civiques

2) Les SA et SS reconnus comme police de la république allemande

A partir de ce 28 février 1933 :

- les SA et SS n’ont plus besoin d’être payés de façon décisive par des capitaux anglo-saxons comme en 1931 et 1932. Dorénavant, l’Etat allemand les prend en charge

- les SA et SS peuvent en fait terroriser, arrêter, torturer, tuer des opposants politiques

Leur histoire sanglante est pourtant déjà longue :

La SA a été créée le 3 août 1921. Officiellement, "Section de gymnastique" du parti nazi, elle constitue aussitôt une formation paramilitaire dirigée par Hermann Goering, officier d’active de l’aviation. Quelle est la fonction de cette SA ? service d’ordre du NSDAP, elle protège les meetings et manifestations. Elle bénéficie de financements privés (essentiellement patronaux) pour casser chaque fois que nécessaire des militants du mouvement ouvrier (syndicalistes, socialistes, communistes...).

La SS ( Stosstrupp) date, elle, de 1923. Il s’agit d’un groupe d’élite formé au sein de la SA pour protéger Hitler lui-même

3) Le génocide de la gauche anticapitaliste commence immédiatement

Il prend essentiellement trois formes : la terrorisation en public, la torture en privé, la création des camps de concentration dans lesquels tout est permis aux gardiens.

Mars 1933 : Création du premier camp de concentration nazi, Dachau (document)

9 mars 1933 Les bourreaux SA et SS nazis s’amusent du député social-démocrate Bernard Kuhnt

Génocide de la gauche allemande et des Juifs par les nazis : Nuit de Noël 1933 au camp de concentration extermination de Fuhlsbuettel

"Dachau, dans le camp des meurtriers" Livre d’Hans Beimler paru en août 1933 sur les débuts des camps d’extermination


Signatures: 0
Répondre à cet article

Forum

Date Nom Message